Imagine-toi la rencontre du Très Miséricordieux

Par défaut
Imagine-toi la rencontre du Très Miséricordieux


 

     Pendant que Ses amis, dont tu feras parti, discuteront à l’ombre de Tûba, Allah  ordonnera à un Héraut de Ses anges d’adresser un appel à Ses amis afin de réaliser en leur faveur la Promesse de Son extrême générosité, cette immense allégresse de les rapprocher de Lui, de leur accorder une entrevue de bienvenue et de leur montrer Sa Magnifique Face. C’est ainsi qu’ils atteindront la plus noble des positions, le paroxysme de l’allégresse et l’ultime désir. Tu te rendras à peine compte quand l’ange lancera cet appel:

« Ô hôtes du Paradis !

Vous avez auprès d’Allah une Promesse

qui n’a pas encore été réalisée? ».

Ils protesteront tant leur paraîtra immense ce qui leur aura déjà été accordé. C’est qu’il n’y aura pas meilleure donation que celle qui leur aura été faite. Ils auront été introduits dans Son voisinage et assurés contre Son châtiment. Tu diras, en même temps qu’eux:

« N’a-t-II pas regardé nos visages  !?

Ne nous a-t-Il pas fait entrer au Paradis  !?

Ne nous a-t-Il pas écartés du Feu  !? ».

Ce sera alors Son appel, ordonnant de lui rendre visite.

«  Allez donc Lui rendre visite  ! »

Tandis qu’ils seront dans cet état, leurs coeurs, avec leurs âmes, sembleront s’envoler de leurs corps, de joie et d’allégresse. Les anges viendront alors, conduisant des chameaux de Khorasan créés de rubis, animés d’une vie qui leur aura été insufflée. Leurs rênes seront faites de chaînes d’or. Leurs faces apparaîtront comme des lampadaires lumineux et beaux. Ils ne satisferont jamais leurs besoins naturels. Ils auront des ailes, surmontées d’un tissu rouge en soie du Paradis et de poils fins d’une blancheur éblouissante. Sur leur dos, il y aura deux raies rouges sur un fond blanc, telles celles qui couvrent le dos des chevaux de ce monde. Les créatures n’auront jamais vu de pareilles montures, ni de couleur si belle. 


 

Imagine la beauté de ces bêtes et la beauté de leur forme, des bêtes de rubis du Paradis, dans leur couleur rouge et jaune et leur éclatante lumière quand elles se mettront en mouvement.

Imagine leur beauté et la beauté des visages des anges, la beauté de leurs rênes, chaînes en or du Paradis. Ils les conduiront, d’un rythme régulier, à la rencontre des Amis d’Allah  au nombre desquels tu seras. Belle sera l’allure de ces bêtes créées ainsi sans le dressage des humains. Ce sont des bêtes qui n’auront pas été domptées, obéissant à leurs chaînes et guidées sans apprentissage préalable.

Imagine les anges les faire avancer jusqu’à s’approcher des Amis d’Allah  et les faire baraquer.

Imagine leur baraquement, leur beauté et l’allure de leurs formes, dès qu’ils arriveront près des Amis d’Allah . Ton coeur saura que tu monteras l’une d’elles et que tu te rendras vers ton Seigneur avec les autres visiteurs. Une fois accroupies, elles seront baraquées sur des dunes de musc dans les prés de safran, sous Tûba et le reposoir des adorateurs d’Allah . Les anges s’approcheront des Amis d’Allah  et leur diront de leurs voix mélodieuses :

«Ô Amis du Miséricordieux! Allah, votre Seigneur, vous adresse Son salut. Il vous rendra visite et vous ordonnera de venir Lui rendre visite ensuite afin qu’Il vous voit et que vous Le voyiez, qu’il vous parle et que vous Lui parliez, qu’il vous salue et que Le saluiez et qu’Il vous accorde davantage de Sa faveur et de Sa miséricorde. Il est le Détenteur d’une large miséricorde et d’une faveur incommensurable».

Quand les Amis d’Allah  entendront (ces paroles) et que, toi aussi, tu les entendras, ils se précipiteront vers leurs montures, par amour et désir ardent de leur Seigneur.

Imagine la célérité de leurs bonds, toi parmi eux, la beauté de leurs visages que la joie illuminera quand ils seront auprès leur Seigneur et verront leur Bien-Aimé.

Imagine leur appréhension lorsqu’ils mettront le pied droit aux étriers de rubis, d’émeraudes et de perles.

Imagine la beauté de leurs pieds. Ce sont des pieds remodelés qui n’auront plus la même forme. Ils auront acquis plus de magnificence que ceux qu’ils avaient dans la demeure terrestre. Puis Allah les placera dans Son paradis, à l’abri de tous les fléaux. Il aura métamorphosé et les aura fait resplendir après de longues périodes dans les dunes de musc et les prés de safran.

Imagine la beauté de leur lumière quand les Amis d’Allah  enfourcheront leurs montures de rubis et de perles.

Imagine-les dans leur beauté, mettant leurs pieds sur les étriers du Paradis, puis s’installant, sans difficulté ni peine, sur des selles de perles et de rubis incrustés d’argent et de pourpre.

Ô la beauté de la blancheur des perles sur ce fond rouge pourpre !

 

Quand ils s’installeront, et que tu t’installeras aussi sur ta monture avec eux, ils redresseront leurs montures et leurs bonds soulèveront alors un tourbillon de musc qui imprégnera leurs habits et leurs cheveux. Puis, les montures s’aligneront en une seule rangée, rectiligne, formant un cortège sans sinuosité. Aucune ne sera en retrait par rapport aux autres.

 

Quel magnifique cortège! Quels merveilleux cavaliers !
 

Imagine cet alignement dans toute son étendue, dans toute sa rectitude, et l’agencement aussi semblable de leurs visages, des diadèmes sur leurs fronts et au-dessus de leurs têtes des couronnes de perles et de rubis.

Que penses-tu des visages des hôtes du Paradis, réunis dans un même ensemble, portant des diadèmes et des couronnes dans un parfait alignement? Que penses-tu de ce rassemblement de milliers, de milliers et de milliers de personnes ? Les coeurs seront bien incapables de dénombrer les couronnes de perles et de rubis rayonnant au-dessus de leurs visages resplendissants de lumière, souriants et gais.

Si tu pouvais imaginer ce cortège de montures, l’alignement de ses cavaliers, l’ajustement des couronnes au-dessus des visages des Amis d’Allah , rayonnant de lumière et de bonheur, tu aspirerais à un désir légitime, tu saisirais de ton coeur la réalisation de la Promesse de ton Seigneur à Ses Amis. Quand l’alignement et l’agencement des couronnes se formeront, les ( Amis d’Allah  ) presseront le pas en disant :
 

« Allons vers notre Seigneur ! »


 

Imagine les montures quand elles se mettront en marche, aussi légères que les rubis, dans un même mouvement et d’un même pas, sans qu’aucune ne précède l’autre. Les corps des amis de Allah se soulèveront de bonheur sur ces (montures), leurs épaules, dans leur marche, resteront à la même hauteur. Les rênes de leurs montures et de leurs étriers se maintiendront aussi au même niveau. En se mettant en marche, leurs montures soulèveront le musc et leurs pieds fouleront les près de safran. Quand ils s’approcheront des arbres du Paradis, ces arbres leur lanceront de leurs fruits. Ces fruits tomberont dans leurs mains alors qu’ils poursuivront leur marche.

Ô qu’ils seront beaux ces fruits dans les paumes de leurs mains !

Les arbres se détacheront et s’écarteront de leur chemin. Sur une inspiration de leur Maître, afin que leur alignement ne se désorganise pas, que leur rang ne se déforme pas et que leur agencement ne se modifie pas. Ainsi, les Amis d’Allah   ne se sépareront pas les uns des autres car ils seront des compagnons dans le Paradis puisque, en ce monde, ils s’aimaient, les uns les autres, en Allah. Les compagnons seront célèbres. Chaque couple de compagnons sera renommé par la bonne compagnie qu’il aura témoignée à l’autre. Leurs parures et leurs habits seront de la même couleur. La robe de leurs montures sera également de couleur identique.

Imagine-toi quand ton Seigneur t’accordera des faveurs, et que tu seras serré contre ton compagnon, épaule contre épaule. Vous vous approcherez des arbres du Paradis qui secoueront leurs fruits qui tomberont dans vos mains, les mains des Amis du Miséricordieux. Puis ils s’écarteront, avec leurs racines, de leur chemin pendant que vous continuerez votre route, emplis de joie. Leurs coeurs tangueront, tout tendus vers la contemplation de leur Bien-Aimé. Ils avanceront dans la gaieté, les uns se tournant vers les autres, discutant, riant et badinant dans leur marche, louangeant leur Seigneur pour avoir été Véridique dans Sa promesse envers eux, et pour leur avoir accordé la permission d’être dans Son Voisinage.

Ils poursuivront leur marche jusqu’à s’approcher du Trône de leur Seigneur. Ils verront de visu la beauté de Ses voiles et de Sa lumière. Ils accélèreront le pas dans leur désir ardent, leur amour et leur joie (de voir leur Seigneur).

Imagine leurs montures qui volent, la course de leur cortège équilibré et la lumière éclatante des visages des cavaliers. Les anges escorteront les montures, les conduisant, à pas redoublés, vers leur Seigneur jusqu’à atteindre l’estrade du Trône de leur Maître.

Imagine l’étendue de cette estrade et la beauté de sa lumière, son cérémonial éblouissant et son parfum de fleur. Des tapis et des coussins seront posés sur les dunes de musc. Chacun de ces jeunes d’Allah   saura ce qui lui a été préparé. Les sièges seront réservés aux Elus d’entre Ses serviteurs et aux Amis d’entre Ses créatures. Quand ils s’approcheront de ce qu’Il leur a été préparé en chaires, sièges, tapis et coussins, chaque jeune pliera sa belle jambe pour quitter l’étrier et descendre devant une chaire, un siège ou un tapis.

Imagine la façon dont ils plieront leurs jambes pour prendre place sur leurs sièges et s’y établir. Imagine la douceur de ces cuisses et de ces hanches posées sur les sièges en perles et en rubis. Quel siège immense ! Qu’il est magistral cet Ami d’Allah  , assis, les pieds croisés !

Quand les gens prendront leurs sièges et y reposeront, les Voiles irradieront une lumière éclatante. Ô le doux plaisir de leurs yeux! Ils tendront l’oreille dans l’attente de la parole de leur Bien-Aimé.

Imagine-les assis sur leurs sièges, Promesse véridique de leur Maître et Roi, celle d’être proches de Lui suivant leur rang hiérarchique. Les Aimés d’entre eux seront les plus proches de Lui parce qu’en ce monde, ils éprouvaient pour Lui un amour intense. Les plus proches de Son Trône seront ceux qui portaient Ses signes probants auprès de Ses créatures, puis les prophètes – Que le salut soit sur eux –, puis les véridiques proches à égale distance du Tout Puissant, le Très Miséricordieux.

Immense sera Celui qu’ils visiteront ! Allah de gloire, de grandeur recevant leur visite.

Imagine-les assemblés avec leur belle dignité et la beauté et l’illumination de leurs visages lorsque la lumière du Trône d’Allah    et Ses voiles se refléteront sur eux. Puis, Imagine leur assemblée et l’irradiation de leurs sièges et de leurs chaires, attendant la Vision de leur Seigneur. Ton âme volera dans ton amour ardent de Lui. Ce qui serait de ton bon droit.

Que cela est grandiose pour un être sensé, connaissant Allah et désirant ardemment son Seigneur et Sa vision !

Imagine cela avec un esprit exempt de toute autre préoccupation. Peut-être que ton âme aura honte de se couper de tout ce qui te sépare de Lui et de ne pas renoncer à tout ce qui occupe ton esprit et t’empêche de te rapprocher de ton Seigneur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s