suite- Les trois fondements – Al-Usul-ath-thalathah

Par défaut
Suite
 

b) Le deuxième degré : La Foi (Al-Imane)

Elle est composée de plus de soixante dix branches, dont la plus haute est la parole : « Il n’y a pas de vraie divinité à part Allah » ( La ilaha illa Allah ) ; et la plus basse est : « Enlever un obstacle nuisible d’un chemin, et la pudeur est une branche de la Foi »

Elle (la Foi) possède six piliers qui sont :

1. que tu crois en Allah,
2. Ses Anges,
3. Ses Livres,
4. Ses Messagers,
5. au Jour Dernier,
6. et à la prédestination dans le bien comme dans le mal.

La preuve concernant ces six piliers est la parole d’Allah Le très Haut :

« La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes ». [37]

La preuve concernant la prédestination ( Qadar ) est la parole d’Allah Le Très Haut :

« Nous avons créé toute chose avec mesure » [38]

c) Le troisième degré : L’excellence dans l’adoration – Al-Ihsane

Qui possède un pilier, qui est :
« Que tu adores Allah comme si tu Le voyais, et si tu ne Le vois pas, certes, Lui te voit » .
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Certes, Allah est avec ceux qui (L’) ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants. »  [39]

Ainsi que Sa parole :

« Et place ta confiance en le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, qui te voit quand tu te lèves, et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent. C’est Lui vraiment, L’Audient, Le Connaisseur (parfait). » [40]

et sa parole :

« Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n’accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l’entreprendrez. »  [41]

Dans la Sounna on trouve comme preuve, dans le célèbre hadith de Jibriil, d’après Omar ibn el Khattab () qui dit :

Alors que nous étions un jour assis auprès du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم, voilà que se présenta à nous un homme dont les vêtements étaient très blanc et les cheveux très noirs. Il ne portait aucune marque de voyage et nul parmi nous ne le connaissait. Il s’avança pour venir s’asseoir, en face du Prophète صلى الله عليه وسلم, plaçant ses genoux contre les siens et posant les paumes de ses mains sur ses cuisses.

Il dit au Prophète : « informe-moi, O Muhammad, sur l’Islam ! ».

Le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dit : « L’Islam consiste à attester qu’il n’y a pas de divinité [qui mérite l’adoration] autre qu’Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah. Il consiste aussi à observer correctement la prière, à s’acquitter de l’aumône légale (zakat), à faire le jeûne de Ramadhân et à effectuer le pèlerinage de la Mecque si on en a les moyens ».

L’autre dit : « Tu as dit vrai ». Nous fûmes étonnés de voir cet homme s’informer auprès de lui et en même temps l’approuver.

Puis il dit : « Informe-moi sur la foi ! ».

Il lui dit : « La foi consiste aussi à croire à Allah, en Ses anges, Ses livres, Ses Messagers et au jour dernier. Elle consiste aussi à croire au destin bon ou mauvais ».

Il dit : « Tu as dit vrai ».

Il dit encore : « Informe-moi sur la foi parfaite ! ».

Il dit : « C’est le fait d’adorer Allah comme si tu Le voyais, car si toi tu ne Le vois pas, Lui te voit ».

Il dit : « Informe-moi sur l’Heure (du jugement dernier) ! ».

Il dit : « Celui qui est interrogé n’en sait pas plus sur elle que celui qui l’interroge ».

Il dit : « Informe-moi sur ses signes précurseurs ! ». Il dit : « Quand la femme donnera naissance à sa propre maîtresse. Quand tu verras le va-nu-pieds, les déguenillés et les gueux, gardiens de bêtes, se montrer chaque jour plus arrogants dans leurs constructions, voilà les signes de l’Heure ». Puis l’homme partit. Je restai un certain temps à ne rien demander sur cette affaire, puis le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم me dit : « ‘Omar ! Sais-tu qui est celui qui est venu m’interroger ? » Je dis : « Allah et Son Messager le savent mieux que moi ». Il dit : C’est l’Ange Jîbril venu vous apprendre votre religion. [42]
—–
 3eme Fondement : La troisième base fondamentale :

La connaissance de votre Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم Il s’appelle Mohammed صلى الله عليه وسلم, fils de Abdoullâh, fils de Abdel-Moutâleb fils de Hachim, et Hachim est de la tribu de Qorèych, et Qorèych fait partie des arabes, et les arabes font partie de la descendance de Ismail le fils de Ibrahim l’ami intime « al-Khalîl », que soient sur lui ainsi que sur notre Prophète les meilleures prières et salutations.
Il a vécu soixante-trois ans, quarante avant la prophétie et vingt-trois années en tant que Prophète [Rassoûl] et Messager [Nabî].
Il est devenu prophète quand il lui fut révélé (les versets) : « Iqra (Lis) », et est devenu Messager avec « Le revêtu de son manteau (Almouddathir) ».
Son pays (ville natale) est La Mecque (Makka). Allah l’a envoyé afin d’avertir contre le polythéisme (Shirk), et appeler à l’unicité (Tawhid).
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Ô, toi (Muhammad) ! Le revêtu d’un manteau ! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. Et tes vêtements, purifie-les. Et de tout péché, écarte-toi. Et ne donne pas dans le but de recevoir davantage. Et pour ton Seigneur, endure. »  [43]

Le sens de « Lève-toi et avertis » Il ( doit) avertir contre le polythéisme et appeler à l’unicité.
« Et ton Seigneur, célèbre Sa grandeur » proclame Sa grandeur par (la pratique de) l’unicité (Tawhid) .
« et tes vêtements, purifie-les » c’est à dire : purifie tes actions du polythéisme.
« et de tout péché, écarte-toi », « Le péché  » : ce sont les idoles. « S’en écarter » : Signifie : les délaisser ainsi que ses partisans, en les désavouant ainsi que ses partisans.

Il صلى الله عليه وسلم (Le Messager d’Allah) demeura ainsi, pendant dix en appelant à l’unicité [Tawhid] et après ces dix années il fut (transporté) élevé vers le ciel [al-Isrâ wal-Mi’râdj], ou il reçu la prescription des cinq prières obligatoires. Il pratiqua ces prières à Makka pendant trois ans, puis il lui a été ordonné d’émigrer vers Médine.

L’émigration (al Hijra) est obligatoire pour cette communauté, qui est de quitter un pays de polythéisme (Shirk) vers un pays de Soumission (Islam). Cette émigration demeure obligatoire jusqu’à la venue de l’Heure.

La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : "Où en étiez-vous ?" (à propos de votre religion) – "Nous étions impuissants sur terre", dirent-ils. Alors les Anges diront : "La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ?" Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! À l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : À ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Miséricordieux et Pardonneur. »  [44]

Et Sa parole :

« Ô Mes serviteurs qui avaient cru ! Ma terre est bien vaste. Adorez-Moi donc ! »  [45]

 

El Baghawy qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « La cause de la révélation de ce verset concerne ceux qui se sont soumis habitant Makka, et qui n’ont pas émigré. Allah les a interpellés par l’appellation de la Foi (Al Imane). »

La preuve concernant l’émigration se trouve dans la Sounna, dans la parole du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم :

« L’émigration (Al hijra) ne cessera pas tant que le repentir est accepté, et le repentir ne sera plus accepté quand le soleil se lèvera de son coucher. » [46]

Dés que le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم s’installa a Médine, il ordonna de se conformer aux restes des prescriptions religieuses, comme le Jeûnele Pèlerinage, l’appel à la prière (Al Adhan), la lutte (dans le sentier d’Allah), recommander le bien et interdire le blâmable, et autres que ceux-là parmi les différentes prescriptions religieuses de la religion de la Soumission (Al Islam).
Il demeura ainsi pendant dix années, puis il décéda صلى الله عليه وسلم, et sa religion demeura. Cela est sa religion.
Il ne peut avoir de bien que dans ce vers quoi il orienta la communauté, et il n’existe aucun mal contre lequel il n’ait mis en garde.
Le bien [al-Kheyr] auquel il a orienté est l’unicité (Tawhid), ainsi que tout ce qu’Allah aime et agrée ; et le mal [ach-Charr] contre lequel il a mis en garde est le polythéisme (Shirk) ainsi que tout ce qu’Allah déteste et refuse.
Allah l’a envoyé à l’ensemble des gens et a rendu obligatoire aux ‘deux corps pesants’ (Les Djinn et les humains) le fait de lui obéir.
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Dis : "Ô vous les gens ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah ».. [47]

 

Et c’est par lui qu’Allah a parachevé la religion. La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée pour vous, la Soumission (El Islam) comme religion. »  [48]

La preuve concernant sa mort صلى الله عليه وسلم, est la parole d’Allah Le très Haut :

« En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi ; ensuite, au Jour de la Résurrection, vous vous disputerez auprès de votre Seigneur. » [49]

Après leur mort, les gens seront ressuscités

La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« C’est d’elle (la terre) que Nous vous avons créés, et en elle Nous vous retournerons, et d’elle Nous vous ferons sortir une fois encore. » [50]

 

Et :

« Et c’est Allah qui, de la terre, vous a fait croître comme des plantes, puis Il vous y fera retourner et vous en fera sortir véritablement. » [51]

 

Après la résurrection, les gens seront jugées et rétribuées d’après leurs actions.
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« À Allah appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre afin qu’Il rétribue ceux qui font le mal selon ce qu’ils œuvrent, et récompense ceux qui font le bien par la meilleure (récompense) »  [52]

 Quiconque mécroit en la résurrection devient mécréant [Kâfir].
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Ceux qui ont mécru prétendent qu’ ils ne seront point ressuscités. Dis : "Mais si ! Par mon Seigneur ! Vous serez très certainement ressuscités ; puis vous serez certes informés de ce que vous faisiez. Et cela est facile pour Allah. » [53]

Allah a envoyé tous les Messagers en tant qu’annonciateurs et avertisseurs
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« En tant que messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu’après la venue des messagers il n’y eût pour les gens point d’argument devant Allah. » [54]

Le premier Messager fut « Noûh » () et le dernier, Mohammad صلى الله عليه وسلم qui est le sceau des prophètes.

La preuve concernant Noûh comme étant le premier messager est la parole d’Allah Le très Haut :

« Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. »  [55]

 

A chaque communauté, depuis Noûh jusqu’à Mohammed, Allah a envoyé un messager leur ordonnant l’adoration d’Allah Seul, et leur interdisant l’adoration du rebelle (Tâghout).
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, (pour leur dire) : "Adorez Allah et écartez-vous du Tâghoût". » [56]

 

Allah a rendu obligatoire à toutes les créatures, la mécréance du (Tâghout), ainsi que la foi en Allah.

Ibnou l’Qayim qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « le sens de Thagout est : toute chose par laquelle l’adorateur dépasse sa limite, que cette chose soit adorée, suivie ou obéie. ».

Les « Tawâghits » sont nombreux, et à leurs têtes il y en a cinq :

  1. Ibliss (Qu’Allah le maudisse).
  2. Quiconque est adoré en agréant l’adoration qui lui est vouée. (hormis Allah).
  3. Quiconque invite les gens à l’adorer.
  4. Quiconque prétend connaître quoique ce soit faisant partie de l’inconnu (ghayb).
  5. Quiconque juge (ou gouverne) avec autre que ce qu’Allah a descendu (révélé).

La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et parfaitement Connaiseur. »  [57]

 

Cela est le sens de « Il n’y a pas vraie divinité à part Allah (La ilaha illa Allah) »
Et on trouve dans le hadith :
« La chose primordiale est la Soumission (El islam), son pilier est la prière (Salât), et son apogée est la lutte dans le sentier d’Allah (El jihad). »
Et Allah est plus savant.

Post-Scriptum :

Source :
Al-Usûl Ath-thalâtha (les trois fondements)
Auteur :
Cheikh Muhammad Ibn Abdel Wahab
Traduction :
Abou Souleymane Farid Kerrifa

Notes :

[1] Sourate 103, verset 1 à 3

[2] Sourate Mohammed v 19

[3] Sourate Al-Mouzamil – v 15-16

[4] Sourate Al-djinn v 18

[5] Sourate Al-moujadalah – La discussion v 22

[6] Sourate Ad-dhariyat- Les éparpillées v 56

[7] Sourate An-nissa – Les femmes v 36

[8] Sourate Al-Fâtiha v 1

[9] Sourate Foussilat – Les détaillées v 37.

[10] Sourate Al-a’raf- Les limbes v 54

[11] Sourate Al-Baqarah – La vache v 21-22.

[12] Sourate Al-djinn v 18

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s