Exortation!

Par défaut

                                                    Assalam alaykom Wa Rahmatullahi wa Barakatuhu

Ô Fils d’Adam,

Ne sois pas comme celui qui abrège la

repentance, allonge les faux espoirs

 

Allah  – qu’Il soit exalté – dit :

« Ô fils d’Adam ! Ne sois pas comme celui qui abrège la repentance, allonge les faux espoirs, espère la vie future sans œuvrer en conséquence et use du langage des dévots tout en agissant comme les hypocrites.

Si on lui donne, il n’est pas content et si on le prive, il devient impatient.

Il recommande le bien sans le faire lui-même et il déconseille le mal sans cesser de le faire lui-même.

Il aime les saints sans faire partie d’eux-mêmes et il déteste les hypocrites tout en étant de leur groupe.

Il dit ce qu’il ne fait pas, accomplit ce qu’on ne lui ordonne pas, exige la perfection et ne s’impose pas son accomplissement à lui-même.

Ô fils d’Adam ! à chaque jour nouveau la terre s’adresse à toi et dit :

Ô fils d’Adam ! Tu marches sur ma surface puis tu seras enseveli dans mes entrailles. Tu consommes les délices sur ma surface et les vers te rongeront dans mes entrailles.

Ô fils d’Adam ! Je suis la maison de la solitude, je suis la maison de l’interrogatoire, je suis la maison de la frayeur, je suis la maison des ténèbres et je suis la maison des vipères et des scorpions. Aussi occupe-moi et ne me détruit pas. »

 

Ô Fils d’Adam !

Contente toi du peu tu seras riche…

 

Allah  – qu’Il soit exalté – dit :

« Ô fils d’Adam ! Contente-toi du peu tu seras riche, abandonne l’envie tu te reposeras et évite ce qui est illicite tu sauveras ta Foi.

Celui qui abandonne la médisance verra la manifestation de Mon Amour.

Celui qui s’isole des gens se mettra à l’abri de leurs méfaits.

Celui dont les paroles deviennent rares sa raison devient parfaite.

Celui qui se contente du peu met sa confiance en Allah  – qu’Il soit exalté -.

Ô fils d’Adam ! Tu n’agis pas selon ce que tu sais, comment peux-tu demander la science que tu ignores ?

Ô fils d’Adam ! Tu œuvres en ce monde comme si tu ne meurs pas demain et tu amasses les biens comme si tu vivras pour l’éternité.

Ô bas-monde ! Prive celui qui s’attache à toi, cherche celui qui renonce à toi et sois agréable pour les yeux qui te regardent. »

Allah  – qu’Il soit exalté – dit :

« Ô fils d’Adam ! Je M’étonne de celui qui est certain de la mort comment peut-il se réjouir ?

Je M’étonne de celui qui est certain de la tombe comment peut-il sourire ?

Je M’étonne de celui qui certain de la vie future comment peut-il se reposer ?

Je M’étonne de celui qui est certain du caractère éphémère du bas-monde comment peut-il être s’y fier !

Je M’étonne de celui qui a la langue savante mais le cœur ignorant !

Je M’étonne de celui qui se purifie avec de l’eau tout en négligeant la purification du cœur !

Je M’étonne de celui qui s’occupe des défauts d’autrui tout en étant inattentif à ses propres défauts, ne sait-il pas qu’Allah  – qu’Il soit exalté – voit comment il Lui désobéit ou de celui qui sait qu’il mourra seul, qu’il entrera dans la tombe tout seul et qu’il rendra les comptes, comment peut-il se familiariser avec les gens ?

Il n’y a d’autre dieu que Moi vraiment, et Muhammad est Mon Serviteur et Mon Messager ! » 

Ô Fils d’Adam !

Vous êtes tous des égarés

sauf ceux que Je guide.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s