Le Troisième Parent

Par défaut

Le Troisième Parent
par Muhammad Alshareef

Comme Allah subhanahu wa ta’ala l’affirme, être interrogé fait partie de notre religion. Nous serons tenus responsables de ce qu’Allah subhanahu wa ta3ala mentionne dans le verset suivant :

« L’ouïe, la vue, et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. » (Sourate Al-Israa’ 17/36)

Et tout comme Rasul Allah – sal Allahu alayhi wa sallam – a dit, au Jour du Jugement, personne n’évoluera avant que trois questions ne lui seront posées : « …et sa jeunesse, comment l’a-t-il dépensé ? »

Un de mes amis proches m’a fait part de son expérience lorsqu’il a quitté le Canada pour étudier l’Islam à l’étranger. Il m’a dit que lorsqu’il partit rendre visite à une famille et leur passer le salam, en sortant il remarqua le fils, qui avait 7 ans à l’époque, étalé sur son ventre, le menton appuyé sur ses deux mains, fixant, inerte, la télévision.

Puis il me dit que quand il y retourna 4 ans plus tard, il entra dans la même maison et il y retrouva le même petit garçon, étalé sur son ventre, le menton appuyé sur ses deux mains, fixant, inerte, la télévision – mais maintenant il avait 4 ans de plus.

Aujourd’hui, incha’Allah, nous aimerions parler de la télévision et de son côté négatif.
Notre intention n’est pas de vous pousser à vous précipiter à la maison pour jeter votre télévision par la fenêtre – bien que ce serait une bonne chose. Nous espérons que vous partirez aujourd’hui avec une meilleure compréhension de l’aspect nuisible de la télévision sur la vie d’une personne dans ce monde et dans l’au delà, pas seulement pour la personne elle-même, mais aussi pour sa famille et ses enfants.

Dans Qawaa’id Fiqhiyyaah, il y a un principe qui dit « Al-waasaa’il ta’khudhu hukm al-ghaayaat » qui veut dire, « le moyen prend la même règle que l’intention de ce que l’on essaie d’atteindre. »

Un téléviseur avec les fils, l’écran, la boite et la prise n’est rien d’autre qu’un moyen.
C’est ce qu’on essaie d’atteindre avec cette boite qui la rend haram ou halal.

Il en va de même avec un pistolet, quelque chose qui peut être utilisé pour des causes nobles, tel que défendre son pays (terre) d’une agression, ou il peut être une source de mal considérable, particulièrement quand on le donne à un enfant.

Dans un cours d’anglais dans un pays arabe, pour commencer son cours au début du semestre, le professeur demandait toujours à ses étudiants quels mots anglais sont empruntés à l’arabe.

Quelques étudiants levaient la main et disaient des choses comme : « Chimie de keemiyaa’, algèbre de al-jibr et physique de feesiyaa’. »

Ensuite il leur demandait quels mots arabes sont empruntés à l’anglais et les réponses venaient rapidement : « Raadyio de radio, dosh de dish satellite, et bien sûr tilfaaz de télévision. »

Qu’avons nous apporté à l’occident et qu’est ce qu’ils nous ont apporté ?

C’est ainsi que Shaykh Ibn Baaz (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit dans sa fatwa 3/227 : « En ce qui concerne la télévision, c’est un dispositif dangereux et ses effets nocifs sont très grands, comme ceux du cinéma, ou même pire.

« Grâce à la recherche qui a été développée autour de ce sujet et d’après des experts dans les pays arabes et ailleurs, nous en savons suffisamment pour indiquer qu’elle est dangereuse et très nocive à la croyance islamique (sûr), aux morales et à l’état de société.

« C’est parce qu’elle inclut la présentation de mauvaises morales, des scènes de tentation, des images immorales, du semi nudité, des discours destructif et du kufr.

« Elle encourage à imiter leur conduite et leur manière de s’habiller, le respect de leurs leaders, la négligence de la conduite islamique et les manières de s’habiller et la méprise des savants et héros de l’Islam. Elle endommage leur image en les dépeignant d’une façon rebutante qui incite les gens à les dédaigner et à les ignorer.

« Elle montre aux gens comment tricher, voler, comploter et commettre des actes de violence contre d’autres.

« Sans aucun doute, quelque chose qui produit de si mauvais résultats devrait être arrêté et évité, et nous devons fermer toutes les portes qui pourraient nous mener à cela. Si quelques-uns de nos frères le dénoncent et s’élèvent contre cela, nous ne pouvons pas les blâmer parce que cela fait partie de la sincérité envers Allah subhanahu wa ta3ala et envers d’autres personnes. »

Dans Sahih Al-Bukhari, quand Guraayj était en prière et que sa mère l’appela, il se dit,
« Ô Allah, ma salat ou ma mère? »

Il ne savait pas s’il devait continuer sa prière ou l’arrêter et répondre aux besoins de sa mère.

Elle le maudit. Et sa malédiction était telle que nous pourrions par mégarde le faire à nos enfants le jour où nous leurs apporterons ce troisième parent, appelé télévision.

Elle lui dit : « Puisses tu voir une prostituée ! »

Elle ne lui a pas dit : « Fasse qu’il y ait une relation entre toi et une prostituée. »

Non, elle a juste dit, « puisses que tu voies une prostituée. »

Combien de fois le thème principal des « prime time » a-t-il tourné autour des prostituées ?
Combien de fois nos enfants en ont été les témoins ?
Combien de fois ont-ils été maudits pour être dans une telle situation
?

Abdullah ibn‘Umar – radi Allahu ‘anhu – passa une fois à côté de gens qui tuaient le temps en jouant aux échecs. Choqué par ce qui arrivait, il leur dit sur un ton colérique, citant le verset du Coran :

« Quels sont ces idoles que vous contempler avec autant de vigilance ? » Qu’est qu’il penserait s’il voyait la sûr et ce qu’elle accueille à bras ouverts dans la plupart des foyers musulmans ?

Quand une nation musulmane regarde son pays jouer à la coupe du monde, plus de 3 millions musulmans de ce même pays sont à l’écoute.

Multipliez ça par la durée du match, 3 heures, et vous aurez 9 millions heures du temps de la sûr gâchées par un match de football.

En une nuit. Si Karl Marx a dit en 1844 que « La religion est l’opium du people », alors qu’est-il de la télévision ?

Chers frères et soeurs, Rasul Allah – sal Allahu alayhi sûr sallam – a dit :

« Toute personne sera (au Jour du Jugement) avec ceux qu’elle aime. »

Dites cela à un enfant musulman, qu’au Jour du Jugement, s’il aime Michael Jordan tellement, ils seront ensembles en ce jour terrifiant.

C’est triste, mais la plupart des enfants musulmans seraient contents et excités par cette idée – n’est-ce pas suffisant pour que la peur frappe vos coeurs? Avec qui seront-ils réellement le Jour du Jugement? La plupart d’entre eux ne peuvent pas vous dire les noms, juste les noms, de ceux avec qui on aimerait qu’ils soient!

Posons-nous une question, si nous donnions la possibilité à nos fils ou à nos filles d’accrocher un poster de leur héros, de celui qu’ils pensent être le plus ‘cool’, serait-il un poster de leur père ou leur mère ?

Serait-il du Prophète ou ses compagnons Radia Allahu anhum?

Ou serait-il un joueur de basket-ball qu’il regarde à la télévision ?

Ou un acteur (même un dessin animé) qu’il regarde à la télévision ?

Ou un mannequin qu’elle regarde à la télévision?

Ou un musicien qu’il ou qu’elle regarde à la télévision ?

Qui serait sur ce poster ?

Ok, la télévision est contrôlée dans la maison par les parents, exact ? (95% des parents avec des enfants âgés de 8 ans et plus n’ont pas le contrôle de la télé.)

Maintenant que se produit-il si le parent meurt sur le chemin du travail et que l’enfant hérite de la télévision ?

Rasul Allah – sal Allahu alayhi sûr sallam – dit :

« Il n’y a pas un seul berger (émir) à qui Allah subhanahu wa ta3ala a confié un troupeau qui meurt dans un état où il l’a trompé sauf qu’Allah subhanahu wa ta3ala lui interdira d’entrer au paradis ! »

Les ulamaa’ citeront ce hadith à la lumière du père qui dans un pays musulman autorise à faire entrer une antenne parabolique au sein de sa famille, famille qu’Allah lui a confiée.

Chers frères et soeurs, nous ne sommes pas ici sur terre pour nous occuper et nous amuser jusqu’à la venue de la mort.

Nous sommes une ummah avec un risaalah !

Quand Rib’ee ibn ‘Aamir – radi Allahu ‘anhu – se trouva face au roi de la Perse, il annonça le message aussi lucide et aussi fier que tout autre musulman devrait l’être :

« Allah nous a envoyé pour sauver l’humanité de le l’adoration de la création et nous ramener à l’adoration du Créateur et pour ramener l’humanité de cette vie contrainte à l’étendue de cette vie et celle d’après, et de la corruption des cultes à la justice de l’Islam ! »

Si nous ne savons pas comment lire le Coran, pourquoi ne nous inscrivons pas à l’Institut du Coran ici à Al-Huda ?

Si ne nous connaissons pas la langue du Coran et de la sunnah, pourquoi ne nous inscrivons pas à l’Institut Arabe ?

Si nous ne connaissons pas la vie du Prophète – sal Allahu alayhi wa sallam – et celle de ses compagnons – radi Allahu ‘anhum – pourquoi est-ce que nous n’allons pas au cours du seerah et de fiqh les vendredis et samedis ?

Allah subhanahu wa ta3ala dit dans le Coran : « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. » (Sourate An-Nur 24/30)

Comment concilier ces versets avec la télévision, qui assaille nos yeux de haram presque chaque seconde qu’elle est allumée ? Comment allons-nous concilier ces deux idées ?

Avez vous entendu parler de Cupidon ? Bien sûr, nous en avons entendu parler. Ils dépeignent Cupidon dans les dessins animés et les comédies comme un enfant potelé avec des ailes qui est censé être l’ange de l’amour, tirant des flèches d’amour quand l’homme regarde la femme.

Chers frères et sœurs, il s’agit plutôt d’Iblis ! Rasul Allah – sal Allahu alayhi wa sallam – nous dit : « En vérité le regard est une flèche empoisonné parmi les flèches d’Iblis! »

Shaykh At-Tahhaan une fois a dit à ses étudiants :

« Un jour, il était tard dans la nuit quand le téléphone sonna. Une musulmane murmura au téléphone :

« Est-ce Shaykh At-Tahhaan? » Je dis : « Oui c’est moi. »

Elle continuait à me demander si c’était vraiment moi alors je dis :

« Oui, qu’est-ce qui ne va pas? ».

Là, elle commença à sangloter et sangloter au téléphone.

Après un certain moment, elle expliqua : « Le père des enfants a acheté une télévision et une vidéo il y a 2 jours. Ce soir, j’ai trouvé mon jeune fils mettre en pratique le haram qu’il avait vu sur sa jeune sœur » Ensuite elle s’effondra encore en sanglots. »

Tout commence avec un regard, et les grands feux proviennent d’une petite étincelle.

Éteignez vos télévisions, et allumez vos vies.

Après une première année épuisante à la faculté de shari’ah, je suis rentré chez moi au Canada où j’ai parlé à un ami à qui je n’avais pas parlé depuis plus d’un an.

Au cours de la conversation il dit : « Hier soir à la télévision, Seinfeld (le comédien) a dit… » J’étais perplexe et je me rendis compte que pendant une année entière je n’avais rien entendu d’autre que « l’Imam Shaafi’i dit » et « l’Imam Abu Hanifa dit ».
C’était par ignorance et comme Shaykh Abdul Mushin ‘Al-Abbaad dirait :

« Nous demandons à Allah ta’ala d’augmenter notre ignorance. »

Certaines personnes argumentent sur le fait que la télévision est juste une route inoffensive de divertissement et que nous ne devrions pas en faire toute une histoire.

Il est intéressant cependant de voir dans la shari’ah que ce qui est plus destructeur que le haram est la bid’ah.
Pourquoi ?
Parce que quand quelqu’un fait du haram, comme manger du porc, il sait que c’est haram et par cette connaissance, on espère qu’elle le mènera à la peur d’Allah subhanahu wa ta3ala et l’en empêchera.

Par contre, la bid’ah est quelque chose qu’une personne fait avec l’espoir de la récompense d’Allah, quelque chose que la personne considère comme « inoffensive ». Cela est plus destructeur parce que les chances pour cette personne se corrige sont faibles due à son ignorance qui cause un manque de motivation.

D’autres personnes diront qu’ils possèdent une télévision pour les informations ou pour les programmes islamiques et éducatifs.

Chers frères et soeurs, n’y a-t il pas une autre route pour obtenir les informations ? N’y a-t-il pas d’autres moyens avec lesquels un enfant peut être éduqué et incité à étudier ?

Est-ce que personne ne s’est jamais demandé pourquoi nous bénéficions de cette « télévision libre d’accès » ? Qu’est ce que la télévision vend ? Non, elle ne vend pas du Coca ou des Nike ou des hamburgers McDonalds, elle vend l’audience pour faire de la publicité pour les sociétés ! Pourquoi pensez-vous alors qu’elles dépensent 1 million de dollars pour 30 secondes de publicité durant le Superbowl ?

Considérons ces faits :

La fidélité à une marque commence dès l’âge de 2 ans. Ils peuvent entraîner un enfant dans une vie de dépendance à leur produit dès leur plus jeune âge. Quel âge aviez-vous quand vous avez commencé à aimer le Coca ou le Pepsi ?

En moyenne, un téléspectateur regarde 20 000 spots publicitaires chaque année. Si nous vous répétions une page de Coran autant de fois, pensez-vous que vous pourriez la mémoriser ?

Ceci ne concerne que les produits, mais qu’en est-il de la « aqeedah » qui leur a été appris, une pile entière de croyances qui les nourris chaque fois qu’ils s’asseyent pour écouter leur troisième parent. Où sont ces statistiques terrifiantes pour cela ?

Pour donner un simple exemple que nous connaissons tous, allez à une conférence où l’imam parle des droits de la femme en Islam.

Écoutez les musulmans, hommes et femmes, débattre avec l’imam. D’où viennent leurs points de vue ?

Pourquoi deviennent-ils si hostiles à tout ce qui contredit la vision occidentale des droits de la femme ?

Pourquoi n’y a-t-il aucune hostilité à la vision occidentale ?

Pratiquement tout ceci a été appris à travers la télévision, le reste leur a été inculqué par le programme de l’école publique.

Si tout cela est la programmation, le lavage de cerveau de notre jeunesse, alors où seront-il reprogrammés alors qu’ils préfèrent la télé à toute autre personne ?

Chers frères et soeurs, c’est un fait que plus de la moitié des enfants américains préfèrent plutôt regarder la télévision que de passer leur temps avec leurs mères et pères.

Après avoir interrogé beaucoup de jeunes enfants, en leur demandant pour quelle chose ils pourraient abandonner leur émission de télévision favorite, beaucoup ont répondu que s’il y avait certaines activités à l’extérieur, ils choisiraient l’extérieur.

Ce qui signifie que si quelqu’un les prenaient par la main et organisait ce genre d’activités après l’école, ils accepteraient cette idée.

Voici d’autres choses que vous pouvez faire au lieu d’être enchaîné à la télévision, à vous de choisir :

-Faire des activités de plein air.

-Se construire des activités qui font appel à vos talents, comme les arts martiaux, la calligraphie ou la couture.

-Se rendre à la bibliothèque.

-Trouver un travail qui leur permet d’être plus sensible à la réalité du travail et de la vie.

-Pratiquer des actes d’adoration comme réciter du dhikr et wird, salat, lire du Coran, jeûner, et réfléchir aux signes d’Allah dans Sa création.

-Adhérer à une cause islamique à l’endroit où vous vivez, en faire partie, comme donner des cours aux enfants musulmans.

-Soutenir une revue islamique en envoyant des articles, des statistiques et des informations utiles d’intérêt concernant les musulmans en Occident.

-Participer aux projets d’associations humanitaires pour aider les orphelins musulmans, veuves, divorcés et personnes âgées, ou rejoindre un comité afin d’aider des programmes d’organisation sociales et de célébrations pour les musulmans pour l’Aïd.

-Trouver des amis pieux avec lesquels on peut se réunir et un bon voisinage à aller visiter.

-Lire des livres islamiques en particulier et des histoires utiles en général.

-Participer à des activités de da’wah, aux activités pour hommes ou femmes et aux programmes préscolaires dans les centres islamiques.

-Écouter des cassettes et des conférences, en faire le résumé, et distribuer les résumés à toute personne qui pourrait en bénéficier.

-Pratiquer des métiers artistiques.

-Cuisiner des plats qui pourront être vendus et avec lesquels on pourra récolter des fonds pour les causes islamiques.

-S’intéresser aux nouvelles technologies. Ceci est un vaste champ qui pourrait combler votre temps libre, et les nouvelles technologies peuvent être utilisées pour faire plein de choses aussi bien que fournir du divertissement sous formes de jeux permis (licites).

-Les métiers de la couture.

-Jardiner.

-Travailler à l’intérieur et l’extérieur de chez soi…

Pour conclure, chers frères et soeurs, aujourd’hui débute un nouveau jour. Allah nous a donné ce jour à utiliser selon notre volonté. On peut le perdre ou l’utiliser pour quelque chose de bien et de bénéfique.

Mais sachez qu’aujourd’hui ce que nous faisons est important parce que nous échangeons un jour de notre vie pour faire ce bien (ou ce mal). Quand demain viendra, ce jour sera parti pour toujours et à cet endroit il y aura une chose que l’on aura laissée derrière nous. Faisons en sorte que ce soit quelque chose de bien et de bénéfique

Allah a placé l’apaisement et la délivrance dans la certitude et l’acceptation

وَالْعَصْرِ
إِنَّ الْإِنسَانَ لَفِي خُسْرٍ
إِلَّا الَّذِينَ آمَنُوا
وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَتَوَاصَوْا بِالْحَقِّ وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ

Fi amani Allah

Salam alaykom Wa Ramatullahi Wa barakatuhu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s