Islam, Guerre, Terrorisme et Jihâd

Par défaut

Islam, Guerre, Terrorisme et Jihâd

 
Écrit par le cheikh Salman Ibn Fahd El Awdah, traduit par Al-Mourabitoune

 

Le Coran nous informe qu’il est permis aux gens de résister contre ceux qui les attaquent. Allah  subahnahu wa ta3ala dit :

Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n’aime pas les transgresseurs!Sourate Al-Baqarah 1:190]

Il (subahnahu wa ta3ala ) dit encore : Et qu’avez vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: ‹Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur[Sourate An-Nisa’ 4:75]

Le Coran précise également que lorsque le parti adverse s’abstient de nous agresser, il n’est pas permis de les attaquer. Allah subahnahu wa ta3ala dit :

S’ils cessent, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de fitna et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. »[Sourate Al-Baqarah 1:192-193]

On comprend qu’il est aussi permis de se battre contre l’oppression et la persécution. Et cela ne s’applique pas seulement à l’Islam et aux Musulmans, car chacun a le droit d’adorer Dieu. Allah subahnahu wa ta3ala  dit à ce propos :

L’autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués [de se défendre] – parce que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes Capable de les secourir – ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, – contre toute justice, simplement parce qu’ils disaient: ‹Allah est notre Seigneur›. – Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d’Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent [Sa Religion]. Allah est assurément Fort et Puissant[Sourate Al-Hajj 22:39-40]

Cela signifie également de manière clair que les Musulmans doivent se battre pour protéger et défendre les gens d’autres confessions s’ils sont dans des secteurs sous autorité musulmane. Tous les gens doivent être libres d’adorer Dieu selon leurs propres croyances. Ils doivent être libres de faire leurs propres choix.

Allah dit : Nulle contrainte en religion![Sourate Al-Baqarah 1:256]

Tout cela nous emmène à détailler le concept de jihâd dont on parle tant. Il faut d’abord savoir qu’il n’y a aucune chose semblable à "la guerre sainte" dans l’Islam. Et que traduire le mot jihâd par guerre sainte est une erreur.

 La guerre sainte est effectuée par la force, pour soumettre d’autres nations à ses croyances religieuses alors que, comme nous avons dit, cela est expressément interdit en Islam. Le mot jihâd signifie en fait littéralement « la lutte » et s’applique à n’importe quel effort colossal, et non juste à la guerre. Faire le Jihâd, ce peut être faire un effort contre ses propres désirs ou de mauvaises inclinations.

Le combat, dans la guerre, peut également être un jihâd, mais sous quelles conditions ? Les musulmans se battent certes pour se défendre, mais également dans d’autre cas. Qu’est ce qui fait de tel combat un jihâd ? La réponse est qu’un combat ne devient un « jihâd » que s’il est fait pour le visage d’Allah subahnahu wa ta3ala et selon la Loi de Dieu. Même le combat pour se défendre des gens qui nous attaque ne serait un jihâd si les Musulmans ne rendaient les coups que pour se venger. Le Jihâd a une retenue que l’on n’a jamais pu observé dans une autre forme de guerre.

Dans la biographie du Prophète Muhammad salal Allah alayhi wa salam nous avons un exemple pratique de la manière dont la guerre Islamique – ou le jihâd – doit être effectuée. Lorsque le Prophète Muhammad salal Allah alayhi wa salam a commencé à appeler les gens de la Mecque à l’Islam, il s’est heurté à une grande résistance au point d’avoir été sévèrement persécuté avec ses disciples. Certains d’entre eux ont été torturés à cause de leur foi et d’autre ont même été tué. La situation est devenue progressivement de plus en plus mauvaise jusqu’à ce que les Musulmans soit forcés de fuir. Ils ont émigré à Médine, une ville du nord dont les habitants acceptèrent l’Islam sans difficulté. Dans Médine, la première communauté Islamique a été établie et de là le Prophète Muhammad a continué sa mission d’appeler les gens à l’Islam.
Les Mecquois avaient l’ardent désir d’arrêter Muhammad salal Allah alayhi wa salam et mettre fin à l’Islam. À beaucoup d’occasions ils ont attaqué Médine et les Musulmans ont dû résister. Pendant ces batailles nous pouvons voir comment a été mené le combat dans l’Islam.

Le Prophète Muhammad salal Allah alayhi wa salam  a interdit le meurtre de non-combattants. Ibn `Omar Radia Allahu anhu un Compagnon du Prophète Muhammad salal Allah alayhi wa salam, a dit : "j’ai vu le corps d’une femme tuée pendant une des batailles que je menais au cotés du Prophète salal Allah alayhi wa salam , il a alors interdit le meurtre de femmes et des enfants." [Rapporté par Bûkhârî et Muslim]

Rabâh b. Rabî`Radia Allahu anhu était un autre compagnon du Prophète Muhammad salal Allah alayhi wa salam. Il a rapporté un incident qui est arrivé pendant une des batailles : "nous étions avec le Messager de Dieu  salal Allah alayhi wa salam pendant une bataille et un groupe de gens s’est réunis. Le Prophète  salal Allah alayhi wa salama envoyé un homme afin savoir la raison de cet attroupement. L’homme revint et dit : ‘ ils se sont réunis autour d’une femme tuée. Le Messager d’Allah  salal Allah alayhi wa salamdit alors : ‘ elle n’aurait pas dû être attaquée! ‘ Khâlid ibn Al-Walîd  salal Allah alayhi wa salam menant les forces, le Prophète lui a expédié un homme disant : ‘ dites à Khâlid de ne pas tuer des femmes ou les manoeuvres." [Rapporté dans Sunan Abî Dâwûd]

Le messager du Dieu  salal Allah alayhi wa salam avait l’habitude de dire les mots suivants à ses troupes avant leur envoi à la guerre : "Avancez au nom de Dieu. Ne tuez pas de personne âgée, ni enfant, ni femme et ne dépassé pas les limites." [Rapporté dans Al Muwatta’ de l’imam Malek]

De tout cela, il nous est facile de voir la position de l’Islam face au terrorisme. Le terrorisme est une forme de guerre par laquelle des gens innocents sont spécifiquement visés afin d’insuffler la crainte dans une population. L’avis de l’Islam sur le terrorisme est directement à prendre de la position Islamique sur la guerre.

Il est clair, avec ce qui a été dit précédemment, que même pendant la guerre, lorsque les Musulmans se battent avec un ennemi agressif, on ne leur permet jamais de prendre pour cibles des civils. C’est strictement interdit selon la Loi Islamique. Le meurtre d’innocents est considéré comme un meurtre, même pendant les temps de guerre. Celui qui tue intentionnellement des gens innocents est un meurtrier qui mérite la punition réservée aux meurtriers. Le terrorisme est catégoriquement interdit dans l’Islam.

Partout dans l’histoire Islamique, le traitement du Musulman envers les autres peuples en temps de guerre était exemplaire. Abû Bakr Radia Allahu anhu , un Compagnon du Prophète Muhammad  salal Allah alayhi wa salam et premier Calife de l’Islam venu après lui, a envoyé une armée en Syrie pour se battre avec les légions agressives Romaines et est parti leur donner les mots d’encouragement. Il a dit : "vous allez trouver un groupe des gens qui se sont consacrés à l’adoration de Dieu [c’est-à-dire des moines], laissez-les à ce qu’ils font."

Lorsque `Omar ibn Khatab Radia Allahu anhu , un autre compagnon du Prophète Muhammad  salal Allah alayhi wa salam et seconde Calife de l’Islam, a chassé les légions Romaines de Jérusalem, les Musulmans ont été accueillis comme des libérateurs. Bien que les Musulmans aient vaincu cette terre, il ne leur a pas été permis de considérer les habitants de celle-ci comme leurs ennemis. Leurs ennemis étaient uniquement les Romains qui les avaient attaqués. Quand `Omar est entré dans Jérusalem en conquérant, il est venu humblement et au lieu de dictée des lois durs aux gens, il a apporté un traité qui a garanti aux habitants de Jérusalem – qui était principalement Chrétien – leur liberté et leur sécurité contre toute persécution. On a extrait la chose suivante du traité qu’il a rédigé pour eux : "C’est ce que `Omar, le Commandeur des Croyants, accorde aux gens : la paix. Il leur accorde la sécurité de leurs personnes, leurs églises et leur croix… leurs églises ne seront pas fermées, ni détruites. Rien ne sera pris d’eux, pas même leurs croix. Ils ne seront pas contraints à abandonner leur foi et aucun d’entre eux ne sera lésé."

On voit donc qu’il n’y a aucunement le concept de "guerre sainte" en Islam. On ne permet pas aux musulmans d’imposer leur religion. Le mot jihâd signifie "la lutte ou l’effort". Cette lutte peut être de nature militaire. Lorsqu’elle a lieu, on différencie clairement un jihâd d’une guerre normale.

Le Jihâd ne peut jamais être une bataille menée dans le but d’obtenir un gain temporel, pour la gloire de la conquête, ou même dans un but de vengeance.

En guerre, on ne peut donc se battre que pour protéger les vies, la propriété et les libertés des gens. Les musulmans doivent se battre pour protéger la liberté des gens afin adorer Dieu quand cette liberté est attaquée de force. Il n’est jamais permit d’attaquer des gens innocents, même lorsqu’ils sont eux même attaqués. N’importe quels gens allant contre ce principe établi par la Loi Islamique se battent contre l’Islam. Ils seraient grotesque d’appeler ce combat un jihâd, un mot qui signifie lutter dans la cause de l’Islam. Si ont les mets à la lumière des Loi Islamiques, ils ne sont en fait que des meurtriers et doivent être traités comme tel.

Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s