Fawa’id ou bienfait du du’a sur la tristesse par ibn Qayyim rahimahullah

Par défaut
Ibn Mas`ud Radhi Allah anhu rapporte que le Prophete ( sal Allah alayhi wa salam ) leur enseigné de dire:
Pas un serviteur atteints de :
1_hazn qui est le regret d’une chose qui est passé

2_gham qui est l’actes present, avoir des engoïsses ou des peurs

3_ham qui sont des soucis pour l’avenir

Qui dit ensuite :
Ô Seigneur! Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur , fils de Ton servitrice , mon (front , base du depart des cheuveux)toupet est dans Ta main. Ton jugement s’accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste. Par les noms qui T’appartiennent avec lesquels Tu T’es nommé, ou que Tu as révélés dans Ton Livre ou que Tu as enseignés à l’une de Tes créatures, ou bien que Tu as gardé secret dans Ta science de l’inconnu, je Te demande de rendre le Coran le printemps de mon c½ur, la lumière de ma poitrine, la dissipation de ma tristesse et la fin de mes soucis.

Allhoumma ini `abdouk, ibnou `abdik , ibnou amatik , naçyiati bi yadek , ma din fyya houkmouk , `adloun fyia qadaouk , ass alouka bi kouli ismin ouwa lak , ow anzaltahou fi katabik ow `alamtahou ahadin min khalqik aw ista’tharta bihi fi `ilmi l’ghayb `indek , an taj`ala al Coran rabi` qalbi , wa noor çadri , wa jala ahouzni , wa dahaba hammi

Le Prophete ( sal Allah alayhi wa salam ) dit que personne ne dit ce du’a apres la tristesse sans qu’Allah ne la change par une joie .Les compagnons lui ont demandé si ils devaient l’apprendre, et il leur a repondue qu’il fallait que toute personne qui entent ce du’a l’apprenne.
Ahmad(1/391)

l’imam Ibnou Qayyim Rahimou Allah dit :

Ce du’a represente la connaissance de beaucoup de chose comme :
_Tawhid
_Adoration

Le serviteur commence la du’a en disant " O Seigneur! Je suis Ton serviteur" et je te suis soumis " fils de Ton serviteur" qui lui aussi est soumis a Allah " fils de Ta servitrice" qui elle aussi est soumis ce qui inclue les parents et tout ceux qui viennent avant jusqu’à Adam wa Hawa .
Et donc tu commence par loué Allah en lui avouant que toi , et tous tes parents étes des serviteurs d’Allah aza wa jal .
Ce serviteur c’est que son salut se trouve aupres d’Allah , dans le bien fait qu’Il tabaraka wa ta’ala nous accorde, et que si Il nous laisse rien qu’un instant … on se perd et on s’égard .
Le debut du du’a veut dire que le serviteur sait tres bien qu’il n’a rien en dehors d’Allah , et qu’Il est le Seul aupres du quel il peut chercher secours et je ne suis le serviteur de personne d’autre , je ne suis le serviteur que d’Allah tabaraka wa ta’ala.

Ce qui signifie aussi que je suis géré par quelqu’un , je suis sous ce qu’Il a predestiné , j’ai des ordres et des interdits a respectés.
On ne peut faire des choses qu’en sachant que l’on est sous le commandement d’Allah et on a pas de choix a faire on doit respecté nos prieres cotidiennes etc … . Nous sommes sous l’ordres d’Allah tabaraka wa ta’ala .
Celui qui gère , Celui qui ordonne c’est le Seigneur , et le serviteur ne peut qu’obeir ,que se soumettre aux ordres de son Seigneur, donc il faut obeir et s’éloigné de ce qui est interdit et s’est ce qui est visée dans la parole d’Allah quant Il parle a shaytan qu’il soit maudit :

17/65. Quant à Mes serviteurs, tu n’as aucun pouvoir sur eux".

On sait que tout le monde est le serviteur, que tout le monde est soumis à Allah
3/83 alors que se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur terre

Mais les serviteurs cités dans ce vercet sont les soumis qui obéissent et qui s’éloignent des interdits d’Allah tabaraka wa ta’ala . Allah les designe aussi dans le verset :
25/63. Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre

On voit qu’Allah tabaraka wa ta’ala s’attribue des gens quant Il dit Mes serviteurs pour montrer qu’ils ont un rang aupres du Lui. Voila deux autres verset ou Il s’attribue :

2/23. Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur
17/1. Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur

Les versets dans ce sens sont tres nombreux.
Lorsque l’on dit je suis Ton serviteur ce qui veut dire s’accroché fortement (iltizam) à l’adoration d’Allah en sachant qu’Allah est le Seul qui mérite l’adoration , et qu’Il est Celui qu’on adore.
Car Il est le Roi , le Seigneur , c’est Lui seul qui donne la vie est la mort , Lui seul qui crée , lui Seul qui donne (rububya) …
Et c’est pour cela qu’Il mérité toute l’adoration (uluhya) , le Seul Adoré en toute vérité qui est Allah tabaraka wa ta’ala .
On s’accroche à cet adoration en se soumettant , s’humiliant en se receuillant , en revenant repentant vers Allah , en Lui obeissant dans Ses ordres et en s’eloignant des Ses interdits et surtout se rapellé que devant Allah on est pauvre , faible etc…

En sachant que Lui Il est le :
_al-Ghani (riche)
_al-Wahab (Celui qui donne sans rien en retour)
_al-Karim(généreux) etc…

En se confiant aussi a notre Seigneur , et tout ceci se trouve dans la parole je suis Ton serviteur qui est une parole (khafye) légère sur la langue qui englobe tout cela.
Et le coeur ne doit s’accrocher à personne d’autre qu’Allah dans l’amour, la crainte et l’espoir comme on le fait pour Allah:

_ Tu n’aime personne comme tu aime Allah
_ Tu ne crains personne comme tu crains Allah
_tu n’espere de personne comme tu espere d’Allah

Et tout ceci ce trouve dans je suis Ton serviteur .
Et on reste le serviteur petit ou grand, vivant ou mort ,jeune ou vieux , quant j’obeis ou quant je desobeis ,que se soit dans l’épreuve ou quant je suis en sureté , que se soit par l’âme ou par le coeur ,par la langue ou par les membres , tout ceci est soumis a Allah, et la est la definition de Je suis Ton serviteur ce qui veut dire aussi que l’âme et les biens du serviteur appartiennenent à Allah , tout est à Allah , et le serviteur n’a aucun bien devant Son Seigneur.
Quant je dis Je suis Ton serviteur je sais que tout mes bienfaits ne viennent que d’Allah , ce qui veut dire que je ne peux utiliser et depenser ses biens que selon l’ordre d’Allah.
Je suis Ton serviteur veut dire aussi "je ne possède ni bien, ni mal , ni mort , ni vie , ni résurection .
Si le serviteur dit Je suis Ton serviteur avec tout cela , en sachant tout cela il a dit Je suis Ton serviteur dans son vraie sens et en toute vérité , et la est la vraie definition de serviteur Ensuite le serviteur dit mon (front , base du depart des cheveux) toupet est dans Ta main qui veut dire Tu fais ce que Tu veux de moi et moi je ne peux rien faire pour moi .

Et comment pourrait se gerer lui meme un homme donc le commandement est entre les mains d’Allah ?

Un homme dont le coeur est entre les doigts du Misericordieux . Sa vie , sa mort , sa reussite ou le fait qu’il soit chatié tout se trouve entre les mains d’Allah et de personne d’autre.

Cet homme est plus avili que le serviteur devant son maitre (sur terre). Cet homme ne peut rien faire, mon toupet est dans Ta main cet homme est soumis à Allah, soumis a al-Qahar qui est le Dominateur Supreme

Lorsque le serviteur dit mon toupet est dans Ta main alors il se mets au niveau du serviteur, il sait qu’il ne peut rien faire , il sait qu’il n’est qu’un petit esclave …
Lorsque les hommes disent mon toupet est dans Ta main leurs coeurs et leurs espoirs ne s’accroche qu’à Allah tabaraqa wa ta’ala.

Si l’homme sais reellement que son toupet est entre les mains d’Allah, et que il ne peut rien faire sans l’ordre d’Allah tabaraqa wa ta’ala il ne peut resté accroché qu’à Lui , tu ne peux demandé qua Allah tabaraqa wa ta’ala , tu ne peut resté que sur le tawhid , et sur le [tawakul] le fait de placer ta confiance qu’en Allah tabaraqa wa ta’ala .

C’est pour cela que Hud Alayhi-assalam dit a son peuple :
11/56. Je place ma confiance en Allah, mon Seigneur et le vòtre. Il n’y pas d’être vivant qu’Il ne tienne par son toupet. Mon Seigneur, certes, est sur un droit chemin.

Ensuite on dit Ton jugement s’accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste. Ceci implique 2 choses :

_Ce qui s’accomplit sur moi été deja décrété ,predestiné et il s’est passé , et Allah l’avait deja decidé avant
_ Ton décret sur moi est juste qui veut dire que ce qu’Il a predestiné pour le serviteur est juste , et sa ne se passe qu’en toute justice ,quelque soit ce que je fait, ce n’est que la justisse d’Allah qui se produit par Sa Sagesse [hikma].

A Lui la royauté et à Lui la louange qui est le sens de la parole de Hud ( Alayhi-assalam ) qui dit :
Il n’y pas d’être vivant qu’Il ne tienne par son toupet. Et ensuite Hud ( Alayhi-assalam ) poursuit en disant :
Mon Seigneur, certes, est sur un droit chemin. Donc tout ce que fait Allah tabaraqa wa ta’ala , qui fasse :

_vivre
_mourir
_donne a mangé ou pas
_blesse … ou quoi que se soit , tout ceci n’est fait que part misericorde et justice d’Allah tabaraqa wa ta’ala .

Allah est :

_al-Malik (le Roi, Celui qui possede ce monde)
_al-Qahar (le Dominateur Supreme)
_al-Moutaçarrif (Celui qui gère comme Il veut) et tout ordres reste Ses mains et Il reste Mon Seigneur, certes, est sur un droit chemin. Le chemin droit sur lequelle est Allah est [al-`adl] la justisse . Ce qui veut dire qu’Allah est le juste dans ce qu’Il :

_dit
_fait
_dans ce qu’Il a predestinée
_dans Notre destin
_dans Ses ordres et Ses interdits
_dans ce qu’Il donne et se qu’Il retient
_dans Sa misericorde ou Son chatiment
_dans ce qu’Il nous a informé … tout cela ne se fait qu’en toute justisse , et toute vérité .

Tout ce qu’Allah tabaraqa wa ta’ala a predestiné , Il ne l’a fait qu’en toute justisse . Et tout cet predestiné n’est qu’un bien fait de Sa part .
Quant Il ordonne quelle chose , s’est qu’il y a un bien fait derrire , qu’on voit se bien fait ou pas .

Et quant Allah tabaraqa wa ta’ala interdit quelque chose , c’est qu’il y a un [feçad] meffait derriere , et s’est pour cela qu’Il nous l’a interdit .
Et la recompense d’Allah tabaraqa wa ta’ala est pour celui qui la mérite et par grace , misericorde d’Allah .
De meme que le chatiment est pour celui qui le merite. Par justice , misericorde et sagesse d’Allah tabaraqa wa ta’ala.

Et dans ce du’a on voit que le Prophete ( sal Allah alayhi wa salam ) a fait une diference entre Ton jugement et Ton décret .
Ce qui est compris dans Ton jugement est tout ce qui est légiféré dans notre religion et aussi tout ce qui est légiféré dans l’univers .
Ce qui a pour effet sur le serviteur la soumission au deux points précités. On reste toujours soumis a Ses lois, jugement qu’Il decide quoique l’on fasse, on ne peut y echappé.

Exemple : quant il pleut , on ne peut rien faire , rien changé …
Autre exemple: Un homme de couleur aussi, il ne peut rien faire ni rien changé …
Quant au loi, legislation légiféré on a le choix de se soumettre ou de desobeir , mais on ne doit pas oublié qu’il y aura jugement avec recompense ou chatiment .
On a le choix si on veut on se soumet , et si on veut on refuse.
Contrairement au premier jugement, car quant Allah decide qu’il doit pleuvoir, et bien il pleut , et quant arrive l’heure du fajr (priere de l’aube) et bien l’homme a le choix de prié , ou de ne pas prié …Mais en tout les cas on reste soumis , quoi que l’on fasse .
Le jugement est la completude d’une chose qui s’est accomplie , et Ton décret sur moi s’est produit, accomplie en toute justice .Et ce que Tu as predestiné pour moi n’est fait qu’en toute justisse.
Donc le jugement est ce qu’Allah a légiféré, prédestiné que se soit dans la religion ou dans l’univers .
Et dans la religion le jugement est une chose qui dure jusqu’à l’eternité pour tout les hommes qu’ils le veulent ou non.
Et l’homme a le choix de se soumettre ou de s’en écarté.
Et lorsque l’on dit Ton décret sur moi est juste cela inclue toute chose qui se passe sur une personne comme :
_ maladie ou la santé
_richesse ou pauvreté
_la douceur
_espoir
_la vie ou la mort
_la recompense ou la chatiment … tout cela ne se passe qu’en toute justisse .

Allah dit :
42/30 Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis.
Tout vient d’Allah , et l’homme reste toujours la cause de ce qu’il lui arrive.

La Justice d’Allah tabaraka wa ta’ala veut que l’homme recolte de ce qu’il sème .
Allah dit:
42/48 mais si un malheur les atteint pour ce que leurs mains ont perpétré…, l’homme est alors très ingrat !

On voit que l’homme ne fait que récolté se qu’il a semé.
Et tout ce qu’Allah subhanahou wa ta’ala a décretté, predestiné ne se passe qu’en toute justice …

Ensuite on dit Je Te demande par les noms qui T’appartiennent avec lesquels Tu T’es nommé, ou que Tu as révélés dans Ton Livre ou que Tu as enseignés à l’une de Tes créatures, ou bien que Tu as gardé secret dans Ta science de l’inconnu ce qui est [at-tawassul*] demandé par l’intermédiaire de Ces noms parfaits , de tout Ces noms , ce que l’on conné, et ce que l’on ne conné pas. Allah dit:

7/180 C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez- Le par ces noms

*Il y a 2 types d’intermédiaires [tawassul],il y en a un qui est halal et l’autre qui est haram . Ce qui est haram et le fait de prendre un intermédiaire mort par exemple , une tombe , une statut , un ange , un arbre etc … Ce qui est autorisé et [tawassul] avec Ses noms , ou bien dire je te demande ya Allah par l’amour que j’ai envers Ton Prophete sal Allah alayhi wa salam , je te demande ya Allah par mes bonnes actions (comme il est arrivé pour les 3 compagnons emprisonnés dans la caverne, le recit se trouve dans ryad as-salihin)
Et c’est le meilleur intermédiaire [tawassul] que l’on peut avoir avec Allah , qui est de l’invoquer par Ses qualites et Ses actions qui montrent les noms d’Allah.

Et le serviteur implore Allah qui fasse que le Coran le printemps de mon c½ur En arabe le printemps [rabi`] se definie comme la pluie qui fait revivre. Et Allah nous dit que le coran fait revivre le coeur, comme la pluie fait revivre la terre .

Car il nous fait revivre le coeur comme la pluie fait revivre la terre .
Et Allah suphanaou wa ta’ala a comparé cet pluie bienfaisante au coran qui vient illuminée les coeurs comme l’eau pour la terre .
Allah nous dit :

2/17 Ils ressemblent à quelqu’un qui a allumé un feu; puis quand le feu a illuminé tout à l’entour, Dieu a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien.
Allah tabaraqa wa ta’ala compare ceux qui ont troqué le droit chemin contre l’égarement , à un homme qui a allumé un feu pour éclairé les alontours de sorte qu’il puisse observer ce qui l’entour. Une fois le feu éteint, il se trouve dans l’obscurité total sans pouvoir en sortir.

Se feu qui represente[nour al-iman] la lumiere de la foi, de la science qui est le Coran et la parole d’Allah aza wa jal .
Et Allah dit aussi :

24/35 Allah est la Lumière des cieux et de la terre.

Donc le serviteur fait ce du’a en implorant Allah qu’Il fasse revivre son coeur par le Coran , et qu’Il illumine sa poitrine avec .
Qu’Il fasse revivre son coeur et son corps qui sont 2 vie . Allah dit :

6/122: Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens, est-ce qu’il est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir ?

La mort qui est visée ici dans le vercet représente les tenèbres de l’égarement .
Et ensuite Allah lui a assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens et Allah poursuit le vercet en disant est-ce qu’il est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir ? Cet lumiere éclair la poitrine, car elle est plus grande, plus large que le coeur et qui l’illumine entièrement.

Ce Coran qui fait revivre le coeur comme la pluie fait revivre la terre "rendre le Coran le printemps de mon c½ur" on voit que tout part de la , ensuite la lumière de ma poitrine pour que tout les fait et actes de se serviteur devienne bon, comme la terre donne de ses fruits .

Et comme [hazn-gham-ham]tout ceci s’oppose à la vie du coeur , et distrait le serviteur et il ne pense plus à l’au-dela .

Et ce serviteur demande à Allah que le Coran fasse pertir ses 3 points [hazn-gham-ham] .Avec la demande de le changé par le Coran, ces points sont plus ameme de ne plus revenir.

Car si le serviteur demande à Allah que ces 3 points [hazn-gham-ham] disparaissent par un bien fait mondain (femme pieuse ou enfant pieux, par un honneur ou un prestige…) alors se meffait reviendra quant le bien fait qui nous a été accordé partira .

Contrairement au Coran qui lui reste dans le coeur de serviteur , alors que les biens mondain disparaissent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s